Arc Bois Chasse - La chasse

Arc-Bois-Chasse

La chasse

 

  • Depuis plus de 20 ans, l'amicale des chasseurs à l'arc des alpes de hautes Provence (ACAAHP), association créer en 1994 par Jean Pierre Hays, président d'une société de chasse à l'époque, pratique et promotionne cette activité dans le département. Elle est également affilié a une fédération nationale (FFCA).

 

 

 

 

 

 

 La « poussée silencieuse » est une méthode de chasse ancestrale comme le montre la  peinture rupestre découverte sous un abri sous roche en Espagne. Il s’agit de poster des archers en ligne à cotés des coulées fréquentées d’animaux sauvages en tenant compte du vent qui vient de face, de manière à ne pas être perçu par le gibier.  Le travail des rabatteurs, que l'on ne voit pas sur la peinture, consiste à faire un large détour pour mieux revenir, le vent dans le dos, vers les archers postés.  Cette distance peut être de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres. Tout dépend de la géomorphologie du secteur de chasse.

Le but est de rabattre le plus de gibier possible vers les archers postés en suivant ces coulées bien précises. 

 


 

 

  •  2 mouflons profitant d'une fin d'aprés midi ensoleillé. Ils ne se doutent pas de la surveillance maximale dont ils font l'objet.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Le camouflage, le mimétisme à l'instar des animaux sauvages qui sont pour eux une seconde nature, aide a mieux les surprendre.

 

Rien n'est superflue avec cette arme de survie. La préparation pour atténuer notre aspect "humain" demande un certain temps. L'aspect phisique mais également mentale doit évoluer dans une relative invisibilité.

 

 

 

Un jeune chamois prélevé avec un arc pyramidal en robinier et une flèche en églantier.